Retraite magazine
pret

Peut-on devenir propriétaire sans apport et à la retraite ?

L’accession à la propriété est possible pour tout emprunteur, y compris pour les seniors étant à la retraite et ne disposant pas d’apport personnel. Des solutions existent pour ces ménages séniors.

Emprunter à la retraite et sans apport : c’est possible

De nombreux retraité souhaitent se lancer dans un projet d’acquisition immobilière et devenir propriétaire de leur propre logement. Un projet qui va nécessiter de déposer une demande de financement auprès des banques et d’apporter un certain nombre d’informations au niveau de sa situation personnelle et financière. Les retraités disposent d’un avantage concernant leur statut, ces derniers perçoivent une pension de retraite dont le montant restera inchangé de façon indéfinie. Par conséquent, les banques apprécient tout particulièrement les profils retraités puisque ces derniers disposent des capacités financières généralement suffisante pour pouvoir rembourser un emprunt immobilier.

L’apport est un point positif dans un dossier de prêt immobilier mais ils ne constituent absolument pas un critère de financement pour pouvoir obtenir son prêt immobilier comme le souligne Finna.fr. Il est tout à fait possible d’obtenir son crédit sans avoir d’apport personnel, c’est avant tout la capacité de remboursement de l’emprunteur qui va prédominer sur tout le reste. Si ce dernier dispose d’un endettement compatible avec le projet de prêt immobilier, alors la banque pourra prononcer un avis favorable concernant le déblocage des fonds du prêt à l’habitat.

Age de fin de prêt et assurance emprunteur

Il y a surtout 2 critères à prendre en compte lorsque à retraiter souhaite concrétiser un projet immobilier, cela va concerner l’âge de fin de prêt ainsi que l’assurance emprunteur. Les banques apprécient tout particulièrement les emprunteurs seniors à la retraite pour la sécurité financière apportée par la pension de retraite. Simplement ces établissements de crédit vont définir des conditions d’âge de fin de prêt. Cela signifie qu’ils vont imposer un âge limite avant la fin du remboursement total du crédit immobilier. Cela signifie que la durée du remboursement sera donc limitée en fonction de l’âge de fin de prêt qui en règle générale et proche des 90 ans. À titre d’exemple, un emprunteur à la retraite étant âgé de 65 ans pourra obtenir un emprunt immobilier sur une durée maximale de 25 ans.

Côté assurance emprunteur, les banques sont particulièrement attentives à l’âge de l’assuré car les retraités sont exposés à des frais de santé de plus en plus élevés avec l’âge. Par conséquent, les banques et les compagnies d’assurance vont être très regardantes sur le niveau de garantie du contrat d’assurance emprunteur mais aussi sur la tarification. Un emprunteur à la retraite devra assumer une cotisation d’assurance bien plus élevée qu’un jeune emprunteur de 20 ans. Il faut donc être particulièrement attentif sur le contrat d’assurance et faire jouer la concurrence pour trouver une proposition plus intéressante avec des garanties au moins équivalentes.